ateliers
d'ethnomusicologie

Colloque

Du 2 au 4 novembre 2022 | Genève

Musique et épopée

Appel à contributions jusqu'au 15 décembre 2021

Du 2 au 4 novembre 2022 se tiendra à Genève un colloque sur la thématique de l’Epopée, axé plus spécifiquement sur le rôle de la musique dans son interprétation. Sur une idée des Ateliers d’ethnomusicologie (ADEM), en collaboration avec la Haute Ecole de Musique de Genève (HEM) et avec l’apport du Séminaire nomade de la Société Française d’Ethnomusicologie (SFE), il s’inscrira dans le cadre du festival Les nuits du monde (ADEM), axé sur le même thème. La motivation première de ce vaste projet est de connecter spectacle vivant, activités pédagogiques, recherche scientifique et publication. Une sélection des contributions au colloque sera par la suite publiée sous forme d’un dossier dans les Cahiers d’ethnomusicologie (Vol. 37/2024). Les artistes, chercheurs et étudiants musiciens ou (ethno)musicologues intéressés à participer au colloque sont invités à soumettre leur proposition avant le 15 décembre 2021.

Argumentaire

L’épopée se situe à la confluence de l’histoire et de la fiction, de la généalogie et de l’uchronie, du mythe des origines et des récits héroïques, du profane et du sacré. Elle fait appel à de nombreux supports et modes d’expression, associant ou juxtaposant une multitude de genres et de formes comme de contextes de performance. Intimement liée à l’oralité, y compris lorsqu’elle a été consignée par écrit, elle vit et agit essentiellement par le truchement de celles et ceux qui la portent. En ce processus, la poésie et ses différents modes de récitation, ainsi que la musique et la danse entrent en jeu à divers degrés.

S’il semble pertinent d’appréhender cette diversité lors du présent colloque – quitte à envisager des genres connexes comme la chanson de geste ou la saga –, il conviendra de se focaliser sur les spécificités de la musique et de la danse (ou d’autres formes d’expression intégrées à la performance) en tant qu’outils et vecteurs de la tradition épique, et de ce fait sur leur participation dans sa conservation, sa transmission et sa perpétuation. Il s’agit alors aussi d’appréhender l’épopée comme une forme de parole – fondamentalement poétique – musicalisée, qu’elle fasse appel ou non à une part de théâtralisation.

Entre autres axes de réflexion, certaines problématiques mériteront tout spécialement d’être considérées :

  • Le statut, la place et la fonction de la musique et du musicien, plus largement du « truchement » (interprète ou « porte-parole ») de l’épopée.
  • Les contextes, les formes de performance et les techniques d’interprétation spécifiques, de la récitation à la représentation scénique, de la pantomime au théâtre d’ombre ou de marionnettes.
  • Le jeu et les enjeux de la mémoire et de ses supports, envisageant la dialectique de l’oralité et de l’écriture, plus largement de la mobilité et de la fixité.

La sélection des propositions tiendra particulièrement compte de leur complémentarité quant à la mise en valeur de la pluralité formelle et expressive inhérente à l’univers épique.

 

dates

Du 2 au 4 novembre 2022

LIEU

Genève (lieu précis à définir)

APPEL À CONTRIBUTIONS

Les personnes intéressées sont invitées à envoyer coordinateur un résumé d’une quinzaine de lignes de leur proposition, ainsi qu’un bref CV et une orientation bibliographique, avant le 15 décembre 2021. La décision concernant leur proposition leur sera communiquée dans les plus brefs délais.

COORDINATEUR

Fabrice Contri, fcontri.adem@gmail.com

A voir aussi