MUSIQUES ET DANSES OUÏGHOURES
14 - 17 mars

Concert (Festival Ouïghours)

je 14 mars 2024 | 18:00 | MEG

Jeudi 14 mars - Conférence Meshrep & film Nikah - MEG

Faire vivre la culture ouïghoure à travers les banquets conviviaux

18h00 Conférence

Meshrep, faire vivre la culture ouïghoure à travers les banquets conviviaux

Mukaddas Mijit (EASt, ULB / Remote XUAR)

Chez les Ouïghours aussi bien dans leur région d’origine que dans les diasporas, les fêtes et les rituels jouent encore aujourd’hui un rôle prépondérant dans la transmission du savoir et des valeurs traditionnels.

D’une part, ces rassemblements permettent le développement d’un sentiment d’appartenance à une communauté tout en faisant vivre les coutumes. Ce sont des moments de sociabilité où chacun, tout au long de sa vie, peut s’imprégner des codes et des règles de la société. D’autre part, le divertissement en est une fonction importante assurée par la musique et la danse. Parmi toutes les formes de rassemblement ritualisées chez les Ouïghours, celle qu’on nomme meshrep attire particulièrement l’attention.

 

19h00 Apéritif 

 

19h30 Film 

Nikah

Un film de Mukaddas Mijit et Bastien Ehouzan produit par L'endroitLes films du bal, 2022, 55 min.

Déconseillé aux moins de 12 ans.


« Le moyen métrage de Mukaddas Mijit et Bastien Ehouzan rejette la violence de la répression chinoise à l’arrière-plan, montrant la réalité du point de vue d’une jeune femme d’aujourd’hui. Il n’en est que plus saisissant. Mélancolique après une histoire d’amour malheureuse avec un musicien, dont l’issue tragique demeure mystérieuse, Dilber révèle au cours du récit sa discrète détermination, sa sensibilité artistique et son exutoire, les danses traditionnelles, dans lesquelles elle excelle. » (Arte)

 

Mukaddas Mijit

Mukaddas Mijit est docteure en ethnomusicologie, cinéaste, musicienne et danseuse, originaire de la Région Ouïghoure. Soutenue en 2015, sa thèse intitulée « La mise en scène du patrimoine musical ouïghour. Construction d’une identité scénique », a été réalisée sous la direction de Jean During à l’Université Paris-Nanterre. Actuellement, elle est chercheuse post-doctorante à l’Université Libre de Bruxelles (EASt / LAMC) et membre de l’équipe du projet européen Remote XUAR travaillant sur les productions artistiques ouïghoures dans la région et dans la diaspora.      

 

À lire dans Les Cahiers d’ethnomusicologie (ADEM)

Référence papier :

- Mukaddas Mijit, « Elley Balam. Une berceuse ouïghoure sur scène », Cahiers d’ethnomusicologie, 31 | 2018, 241-248.

- Giordano Marmone, Sisa Calapi et Mukaddas Mijit, « Musiques et danses ouïghoures en temps de répression. Rencontre avec Mukaddas Mijit », Cahiers d’ethnomusicologie, 33 | 2020, 207-221.

Référence électronique :

- Mukaddas Mijit, « Elley Balam. Une berceuse ouïghoure sur scène », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 31 | 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/3024

- Giordano Marmone, Sisa Calapi et Mukaddas Mijit, « Musiques et danses ouïghoures en temps de répression. Rencontre avec Mukaddas Mijit », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 33 | 2020. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/4051

date

je 14 mars 2024 | 18:00

Billetterie en ligne

Prix des places :

Adulte : 10.-

Enfant : 5 .-

Plus d'infos : www.adem.ch

A voir aussi